• VotreBuzz est un site Premium. Vous souhaitez soumettre un ou des articles, rendez-vous sur Nos offres pour voir le détails.

L’intérêt des sciences participatives pour la pêche de loisirs en mer.

 

D’année en année, de nouvelles règlementations paraissent afin de réduire les prélèvements de poissons pour la pêche de loisirs en mer. Forte de plus de 2 millions de pratiquants, cette communauté est ainsi régulièrement pointée du doigt comme la cause de tous les maux de la mer.

La ressource en mer diminue fortement.

La baisse de la ressource est peut-être le seul point ou tous les intervenants sont d’accord. Le bar en Manche/Atlantique n’est pas au mieux et le nombre d’espèces côtières impacté par la surpêche ne cesse d’augmenter. Pour privilégier une pêche durable, les autorités ne cessent de mettre en place des restrictions. Mais de l’avis des acteurs loisirs, ce ne sont jamais les bonnes. Le simple exemple du bar est flagrant : pour 2017, il a été adopté une interdiction de pêche de cette espèce durant la période hivernale pour toutes les formes de pêche, aussi bien loisirs que professionnels, avec pour les professionnels une tolérance en prises accessoires liée à la technique de pêche. Les professionnels ont-ils appliqué cette règlementation ? Rien n’est moins sur !!! En effet, l’organisme chargé de collecter les données de déchargement dans les criées (AGRIMER) a noté une baisse de seulement 6% des prélèvements professionnels durant la période d’interdiction. Pour la pêche de loisirs, c’est pire : il n’existe aucun chiffre. Tout au plus des estimations « au doigt mouillé » de l’IFREMER.

Le temps est venu pour le Carnet de Pêche.

Depuis de nombreuses années, une fédération de pêche de loisirs (la FCSMP) tient un carnet de pêche dédié à la chasse sous-marine. Fortement impliqué dans les réunions nationales et européennes pour la défense de la pratique de la pêche loisirs, elle tente de freiner au maximum les ardeurs des lobbys de la pêche professionnelle. De son coté, l’Europe a dernièrement décidé d’envisager l’expérimentation d’un carnet de pêche pour les pêcheurs loisirs. Bref, tout concordait pour qu’une application simple et dédiée à la statistique pour défendre les loisirs voit le jour. Forte de son expérience dans les sciences participatives (la FCSMP tient aussi un historique d’observations des mérous et des corbs depuis des années), cette fédération a décliné son carnet de pêche en version mobile et l’a étendu à toutes les formes de pêche de loisirs (pour android actuellement).

Le carnet de pêche

Le carnet de pêche

L’intérêt du carnet de pêche.

Les attendus de cette initiative sont très clairs :

  • Avoir une idée plus précise du nombre de pratiquants
  • Recueillir les captures des pêcheurs dans leur ensemble
  • Fournir des données fiables, par exemple être en mesure de définir l’impact des loisirs sur la ressource ‘Bar’ en Manche-Atlantique et ainsi défendre les pêcheurs.

Cette application est disponible sur le Play-Store : Le carnet de Pêche

Et pour les pêcheurs ne pouvant utilisé l’application, le site de l’application du carnet de pêche propose le formulaire de déclaration aux personnes inscrites.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.